Je suis Charlie

Autres trucs

Accueil

Seulement les RFC

Seulement les fiches de lecture

Ève

RFC 5000: Internet Official Protocol Standards

Date de publication du RFC : Mai 2008
Auteur(s) du RFC : RFC Editor
Pour information
Première rédaction de cet article le 16 mai 2008


Ce RFC, héritage d'une époque où le Web n'existait pas, était simplement un récapitulatif des normes actuelles de l'Internet, récapitulatif qui se trouve désormais en ligne en http://www.rfc-editor.org/rfcxx00.html. Mais c'est l'occasion de revenir sur les normes Internet et leur signification.

Autrefois, il n'était pas facile d'accéder à l'information en ligne, ou bien elle n'était tout simplement pas accessible et l'état de bases de données comme la base du registre IANA ou bien la liste des RFC étaient publiées sous forme de RFC. Pour la base des numéros et noms de protocoles, ce furent les RFC 317, puis le RFC 604, puis plusieurs autres jusqu'au dernier, le RFC 1700 en 1994. Après, cette information n'a plus été distribuée qu'en ligne (le RFC 3232 explique pourquoi). Mais la liste des protocoles normalisés continue à être publiée, en plus de la version en ligne, sous forme de RFC, comme notre RFC 5000, qui remplace le RFC 3700. C'est finalement le RFC 7100 qui a annoncé officiellement la fin de la publication de cette liste sous forme de RFC. Désormais, seule la version en ligne fait foi.

Que contient ce RFC 5000 ? Une liste de RFC, classés selon leur statut. Sur le chemin des normes, un RFC pouvait à l'époque avoir trois statuts, proposition de norme, projet de norme et norme complète (le nombre a été réduit à deux par le RFC 6410). Mais ces trois statuts, décrits dans le RFC 2026, sont peu significatifs. En effet, l'IETF étant fondée sur le volontariat, le passage d'un protocole d'un statut à un autre nécessite une action volontaire, pour un gain douteux (peu de gens font attention au niveau de normalisation). On voit donc des protocoles très utilisés rester au statut de proposition et des protocoles abandonnés depuis longtemps garder leur statut de norme complète. L'IETF n'a pas de ramasse-miettes pour les reclasser.

Parmi les normes complètes, on trouve évidemment IPv4 (RFC 791) et le DNS (RFC 1034 et RFC 1035) mais aussi les désormais quasiment abandonnés RARP (RFC 903) ou bien complètement abandonnés comme le serveur de citations (RFC 865) ou comme IP sur ARCnet (RFC 1201). En revanche, HTTP n'y figure pas (le RFC 2616 n'est que « projet de norme ») et SMTP y est représenté par une version dépassée, le RFC 821 (la version actuelle est dans le RFC 2821 mais qui n'est pas considéré comme « norme complète »). Tout ceci décrédibilise sérieusement le classement.

Le RFC contient également la liste des RFC de « bonnes pratiques » comme le RFC 2870 (qui était BCP 40 à l'époque, depuis remplacé par le RFC 7720) sur le fonctionnement des serveurs de noms de la racine ou comme le RFC 2277 (BCP 18) sur la politique de l'IETF concernant les jeux de caractères et les langues.

Notre RFC 5000 contient aussi des RFC expérimentaux, qui ne sont pas sur le chemin des normes. Il est exceptionnel que, une fois l'expérience terminée, elle soit documentée et que le RFC soit reclassifié en « historique » (une des exceptions est le RFC 3197 qui a documenté l'échec du RFC 1611). On y trouve par conséquent une très longue liste d'expériences assez amusantes comme le défunt RFC 1383 qui tentait de remplacer BGP par le DNS...


Téléchargez le RFC 5000

Version PDF de cette page (mais vous pouvez aussi imprimer depuis votre navigateur, il y a une feuille de style prévue pour cela)

Source XML de cette page (cette page est distribuée sous les termes de la licence GFDL)