Je suis Charlie

Autres trucs

Accueil

Seulement les RFC

Seulement les fiches de lecture

Ève

RFC 6903: Additional Link Relation Types

Date de publication du RFC : Mars 2013
Auteur(s) du RFC : J. Snell
Pour information
Première rédaction de cet article le 21 mars 2013


Allez, encore tout un lot de types de liens Web qui sont enregistrés. Pas de point commun entre les types créés par ce RFC, juste quelques types intéressants.

Tous suivent les principes du RFC 8288 qui normalise cette idée de type de lien et décrit le registre où ils sont désormais stockés.

Le premier, about pointe vers une ressource qui décrit celle qui contient le lien. L'exemple donné par le RFC est celui d'un article de test d'un produit, qui pointe vers une page Web décrivant le produit. Avec les en-têtes HTTP :


HTTP/1.1 200 OK
Content-Type: text/html
Link: <http://store.example.org/product/abc>; rel="about"

Le second, preview permet de pointer vers une ressource qui offre une version limitée, plus courte ou à plus basse résolution, pour ceux qui voudraient aller vite. Ici, par exemple, une vidéo a un lien vers une version courte de dix secondes :


HTTP/1.1 200 OK
Content-Text: video/mpeg
Link: <http://example.org/preview/10-second-preview.mpg>;
       rel="preview"; type="video/mpeg"

Le troisième, privacy-policy, permet de pointer vers une ressource (par exemple une page Web) décrivant la politique du gérant, relative à la vie privée. Si vous regardez le source de ce blog, vous trouverez un tel lien en HTML, allant vers ma politique :


<link rel="privacy-policy" href="/privacy-policy.html"/>

Le RFC rappelle bien que cela n'a aucune valeur juridique : le Web est plein de « politiques de vie privée » que personne ne consulte et qui n'engagent nullement le site Web qui les affiche.

À noter que, pour indiquer ces pratiques (collectes de données personnelles, enregistrement des visites, etc), il existe un autre mécanisme, P3P. Le mécanisme de lien privacy-policy peut pointer vers une ressource P3P mais ce n'est pas obligatoire.

Le quatrième type est terms-of-service, qui pointe vers les conditions d'utilisation. Comme vous le savez, personne ne les lit, et pour des bonnes raisons (ce sont de longs textes incompréhensibles). Un exemple :


<html>
    <head>
         ...
         <link href="/tos.html" rel="terms-of-service"/>
         ...
    </head>
    <body>
         ...
    </body>
</html>

Le RFC note à juste titre que celui qui les écrit peut ensuite les violer impunément. Ce lien n'a donc d'autre rôle que de signaler ces conditions d'utilisation.

Enfin, dernier type décrit ici, type, permet de dire qu'une ressource est une instance d'une classe plus générale, identifiée par un URI, ici qu'une page décrit une personne :


HTTP/1.1 200 OK
Content-Type: text/plain
Link: <http://example.org/Person/givenName>; rel="type"

Jeanne Michu

C'est probablement surtout utile pour le Web sémantique. Attention, ce type n'a rien à voir avec le Content-type qui indique le format physique (dit souvent « type MIME »).


Téléchargez le RFC 6903

Version PDF de cette page (mais vous pouvez aussi imprimer depuis votre navigateur, il y a une feuille de style prévue pour cela)

Source XML de cette page (cette page est distribuée sous les termes de la licence GFDL)