Je suis Charlie

Autres trucs

Accueil

Seulement les RFC

Seulement les fiches de lecture

Ève

RFC 7291: DHCP Options for the Port Control Protocol (PCP)

Date de publication du RFC : Juillet 2014
Auteur(s) du RFC : M. Boucadair (France Telecom), R. Penno, D. Wing (Cisco)
Chemin des normes
Réalisé dans le cadre du groupe de travail IETF pcp
Première rédaction de cet article le 15 juillet 2014


Le protocole PCP, normalisé dans le RFC 6887 permet à la machine de M. Michu de configurer un routeur/traducteur, par exemple pour lui demander de laisser passer le trafic entrant vers un port donné. La norme PCP ne précisait pas tellement comment le client était censé trouver le serveur PCP. Dans certains cas, c'est trivial, c'est le routeur par défaut. Dans d'autres, il faut d'autres mécanismes et c'est là que notre RFC 7291 est utile : il normalise un moyen de découvrir le serveur PCP grâce à une nouvelle option DHCP.

Le mécanisme est le même pour DHCP IPv6 (RFC 3315) ou DHCP IPv4 (RFC 2131). Pour DHCP IPv6, l'option est décrite en section 3. Elle est nommée OPTION_V6_PCP_SERVER et a le code 86 (mis dans le registre IANA). Suit une liste d'adresses IPv6, qui sont celles d'un serveur PCP. S'il y a plusieurs serveurs PCP, on met plusieurs occurrences de l'option OPTION_V6_PCP_SERVER.

On note que c'est une adresse IP et pas un nom de domaine qui est utilisée pour identifier le ou les serveur(s) PCP. Un nom de domaine aurait permis un niveau d'indirection supplémentaire. Le sujet a donc fait l'objet d'une certaine controverse au sein du groupe de travail PCP à l'IETF avant que le consensus se fasse sur l'adresse IP.

Pour obtenir cette liste d'adresses, le client DHCP doit mettre l'option OPTION_V6_PCP_SERVER dans sa requête et, si le serveur DHCP connait des serveurs PCP, il mettra leur(s) adresse(s) dans sa réponse.

Le mécanisme est quasiment le même en IPv4 (section 4), avec l'option OPTION_V4_PCP_SERVER de code 158 (registre IANA). La principale différence est le mécanisme utilisé pour mettre plusieurs serveurs PCP (pas juste plusieurs adresses IP pour un serveur, mais plusieurs serveurs) : en IPv6, on répétait l'option. En IPv4, on envoie plusieurs listes dans la même réponse.

Donc, attention, aussi bien côté client que côté serveur, ce RFC permet d'avoir plusieurs serveurs PCP, ayant chacun plusieurs adresses IP. Par exemple, côté serveur, le mécanisme de configuration du serveur (mettons son fichier de configuration) doit permettre de distinguer les deux cas, afin de choisir le bon encodage. Si le fichier de configuration permet de mettre un nom de domaine pour le serveur PCP, et que le serveur DHCP, en résolvant ce nom, trouve plusieurs adresses IP, il doit bien les mettre dans une seule option (en IPv6) ou une seule liste (IPv4).

Notez une différence entre IPv6 et IPv4 : un serveur DHCP IPv6 peut retourner des adresses IPv4 (encodées selon la section 2.5.5.2 du RFC 4291) dans sa réponse (cas d'un réseau purement IPv6 mais qui reçoit une connectivité IPv4 via un mécanisme spécifique), l'inverse n'étant pas vrai.

À noter que, dans le cas de multi-homing, on peut recevoir plusieurs serveurs PCP via des réponses DHCP différentes, sur des liens réseau différents (par exemple un lien WiFi et un 3G). Dans ce cas, la machine doit bien faire attention à associer chaque serveur PCP à son réseau, pour ne configurer que le bon serveur PCP correspondant à l'adresse qu'on veut utiliser.

Les praticiens noteront avec plaisir qu'il existe au moins une mise en œuvre documentée (sur Fedora).


Téléchargez le RFC 7291

Version PDF de cette page (mais vous pouvez aussi imprimer depuis votre navigateur, il y a une feuille de style prévue pour cela)

Source XML de cette page (cette page est distribuée sous les termes de la licence GFDL)