Je suis Charlie

Autres trucs

Accueil

Seulement les RFC

Seulement les fiches de lecture

Ève

Choix d'identificateurs pour les normes IETF

Première rédaction de cet article le 23 mai 2008


Toute SDO publie des normes qui ont besoin d'être référencées. Il faut pouvoir, de manière non ambiguë, dire « Ce compilateur Lisp est conforme à la norme ISO/IEC 13816:2007 ou bien « Ce routeur IP implémente le RFC 4970 ». L'IETF voit en ce moment une vive discussion sur l'achat d'un ISSN pour identifier la série des RFC.

Cette discussion a été lancée par Ray Pelletier, de l'IETF Trust ; sa proposition est d'acheter un numéro ISSN, pour identifier la série des RFC. La série complète, pas juste un RFC particulier, puisque le rôle d'un ISSN n'est pas de désigner un seul document. La question de la citation d'un RFC particulier reste donc ouverte (l'IETF a une norme pour cela, le RFC 2648, mais personne ne l'utilise).

Cet ISSN permettrait par exemple des références correctes aux RFC, notamment dans la littérature « académique ». L'ISSN peut s'exprimer tel quel (ISSN 0395-2037) ou bien via un URN, selon le RFC 8254 : urn:ISSN:0395-2037.

Le débat sur les identificateurs a toujours fait rage dans les communautés de bibliothécaires, de documentalistes et autres professionnels de la gestion de l'information. (Voir par exemple les articles d'Emmanuelle Bermès, de la BNF.) Le fil de discussion qui a suivi l'annonce de l'IETF Trust a donc, logiquement, cité les DOI (une très mauvaise idée), les ISBN et plusieurs autres familles d'identificateurs.

Comme l'a noté Steve Crocker, le but principal est sans doute simplement de calmer les trolls qui s'obstinent à prétendre que les normes IETF ne sont pas de vraies normes. En gros, l'ISSN pour les RFC serait l'équivalent du costard/cravate pour les humains...

Finalement, l'ISSN a été demandé et obtenu : 2070-1721.

Version PDF de cette page (mais vous pouvez aussi imprimer depuis votre navigateur, il y a une feuille de style prévue pour cela)

Source XML de cette page (cette page est distribuée sous les termes de la licence GFDL)