Je suis Charlie

Autres trucs

Accueil

Seulement les RFC

Seulement les fiches de lecture

Ève

Jouer avec les adresses IPv6

Première rédaction de cet article le 15 juin 2010


Plus longue que les adresses IPv4, et écrites en hexadécimal, les adresses IPv6 se prêtent bien à des jeux divers.

Cette propriété de l'hexadécimal est bien connue et l'excellent article de Wikipédia, Hexspeak, en donne de nombreux exemples. Plus complexe, le très bon article «  IPv6 playtime: Hiding sentences inside addresses » montre de véritables phrases écrites en IPv6. Il existe même un programme pour générer des mots en hexadécimal.

Ces jeux sont-ils utilisés dans les adresses IP réelles ? Depuis que ce blog est accessible en IPv6, voici quelques exemples vu dans le journal du serveur HTTP (j'ai simplement « anonymisé » en remplaçant le préfixe par celui du RFC 3849) :

  • 2001:db8::dead:beef (un grand classique),
  • 2001:db8::babe (également),
  • 2001:db8::dcaf:bad (bonne blague sur le décaféiné, que j'ai rarement trouvé documentée),
  • 2001:db8::fada (une adresse IPv6 provençale...),
  • 2001:db8::fade (une adresse sans goût ?).

Si riches que soient les deux articles cités plus haut, toutes les possibilités n'y sont pas par exemple (merci à Greg Daley pour l'exemple), permettre à une grosse multinationale d'avoir un préfixe à elle, 2001:c0ca:c01a::/48 ou bien le vieux projet du début des années 2000 d'allouer 2001:Af::/32 au futur AfriNIC. Je n'ai pas non plus encore vu, ni dans les articles cités, ni dans le journal de mon serveur, des adresses comme 2001:db8::C0:FFEE...

Version PDF de cette page (mais vous pouvez aussi imprimer depuis votre navigateur, il y a une feuille de style prévue pour cela)

Source XML de cette page (cette page est distribuée sous les termes de la licence GFDL)