Je suis Charlie

Autres trucs

Accueil

Seulement les RFC

Seulement les fiches de lecture

Ève

Ma tablette Packard Bell Liberty Pad

Première rédaction de cet article le 9 décembre 2011
Dernière mise à jour le 12 décembre 2011


Je viens d'acheter une tablette Packard Bell « Liberty Pad ». Je n'ai pas encore eu beaucoup d'occasions de m'en servir mais je documente quelques points ici, pour ceux qui envisagent d'acheter un modèle équivalent.

Le modèle que j'ai entre les mains est la Liberty Pad G100W, avec 1 Go de RAM et 12 Go de stockage. Elle a un grand écran, mais, avec plus de 700 grammes, elle est un peu lourde, on ne peut pas lire au lit en la tenant au dessus de soi.

Je m'en suis peu servi pour l'instant. Ce n'est pas qu'elle a des défauts insupportables, c'est plutôt qu'elle n'a pas encore trouvé sa place parmi mes gadgets électroniques, entre le smartphone et l'ordinateur portable.

Elle vient avec Android 3.2. Je n'ai pas mené de tests systématiques de toutes les variantes d'Android, d'autant plus que, comme c'est du logiciel libre, chaque constructeur peut en livrer une version différente avec son matériel. Mes observations sont donc pour l'Android 3.2 livré avec la Liberty Pad, j'accepte bien volontiers les remarques comme quoi c'est différent avec d'autres variantes de ce système.

Je dois dire que, compte-tenu de mon expérience avec les versions 2 d'Android, j'ai été plutôt déçu. Pas d'avantages évidents et des inconvénients :

  • Lorsqu'on écrit en français, le mode de saisie des caractères composés sous Android est assez propice à l'erreur (choix du mauvais caractère composé). Avec Android 2, le correcteur orthographique corrigeait cela mais il semble avoir disparu en Android 3. Désormais, plus de droit à l'erreur et, à l'usage, ça s'est traduit par quelques tweets erronés.
  • La tablette a une webcam mais je n'ai trouvé aucun logiciel livré avec qui puisse l'utiliser (même pas le client Google Talk). Rien trouvé non plus sur le Market.
  • L'installation d'applications depuis le Market marche mais je n'arrive pas à installer un APK qui fonctionnait bien en Android 2. Je le télécharge et j'ai juste un « Impossible d'ouvrir le fichier », sans détail.
  • Le navigateur Web livré par défaut ne réajuste pas le texte à la taille de l'écran lorsqu'on agrandit la taille du texte en pinçant celui-ci avec les doigts. On perd donc tout ce qui est trop à droite. Android 2 avait le même problème mais disposait de deux boutons virtuels marqués + et - qui permettaient de changer la taille en ajustant le texte à la largeur de l'écran. Ces deux boutons ont disparu et je ne trouve pas ce qui les remplace. Activer ou désactiver l'option « Ajustement auto des pages » ne change rien. (On peut installer Firefox mais il a exactement le même défaut.)
  • Et le plus grave, la connexion à un ordinateur par USB ne marche pas. L'ordinateur détecte un périphérique USB mais ne le voit pas comme un disque. Là encore, c'est un recul par rapport à mon smartphone sous Android 2.

Pour ceux qui aiment déboguer, voici ce que voit un PC Ubuntu quand la tablette est branchée :

[170151.693114] usb 3-2: USB disconnect, device number 9
[170157.054847] usb 3-2: new high speed USB device number 10 using xhci_hcd
[170157.079225] xhci_hcd 0000:0b:00.0: WARN: short transfer on control ep
[170157.081218] xhci_hcd 0000:0b:00.0: WARN: short transfer on control ep
...

(xhci indiquant de l'USB 3, ehci était l'USB 2.)

L'absence de liaison filaire par USB est évidemment très gênante. J'ai voulu activer Bluetooth et la tablette a alors redémarré... J'ai cherché alors à copier les fichiers vers la tablette en utilisant une synchronisation par un service extérieur, comme le S3 d'Amazon. Pour l'instant, c'est sans succès (pas trouvé de client S3 qui marche sur Android), j'écrirai un article un jour sur ce problème.

Même lorsqu'elles fonctionnent, toutes les applications Android ne se comportent pas comme il faut. Par exemple, le client Twitter Mustard n'arrive pas à utiliser correctement tout l'écran, bien plus large que celui des smartphones auquel il est habitué. Lorsqu'on le met en plein écran, les caractères sont pixelisés...

Certains de ces problèmes ont des solutions. Par exemple, pour le clavier, Florian Maury me suggère l'excellent Hacker's keyboard qui dote la tablette d'un clavier bien plus proche de celui d'un PC et qui facilite la saisie de plusieurs caractères (mais pas le #, qui n'est pas indiqué lorsque je tape en français, il faut un appui prolongé sur la touche 3 pour le voir). Sur un smartphone, une telle application serait pénible (ce clavier prend bien plus de place sur l'écran) mais sur une tablette, ça a un sens.

Pour le navigateur qui ne s'ajuste pas à la taille du texte, la solution la plus simple est de double-tapoter l'écran, le navigateur fait alors ce qu'il faut. (Merci à Gilles Maurer.)

Pour le problème USB, comme me l'a fort bien expliqué Erwann Abalea, c'ets parce qu'Android a changé entre les versions 2 et 3. Avant, la machine Android se présentait comme Mass Storage Device, reconnue par tous les systèmes. Depuis Android 3, elle se présente comme MTP. Il faut donc installer la cuisine MTP (protocole fermé...) sur Unix. Sur Ubuntu, le programme mtp-detect du paquetage mtp-tools sur Ubuntu détecte bien la tablette :

Device 0 (VID=18d1 and PID=335e) is UNKNOWN.
...
Device info:
   Manufacturer: Packard Bell
   Model: Liberty Tab G100

Et on peut la monter avec mtpfs (paquetage du même nom). On crée /media/tablette puis, à chaque branchement :

# mtpfs -o allow_other /media/tablette

% df -h                                     
Filesystem            Size  Used Avail Use% Mounted on
...
mtpfs                  13G  346M   13G   3% /media/tablette

% ls -l /media/tablette 
total 0
drwxrwxrwx 2 stephane stephane 0 Jan  1  1970 Alarms
drwxrwxrwx 2 stephane stephane 0 Jan  1  1970 AndroAWS
drwxrwxrwx 2 stephane stephane 0 Jan  1  1970 Android
drwxrwxrwx 2 stephane stephane 0 Jan  1  1970 DCIM
drwxrwxrwx 2 stephane stephane 0 Jan  1  1970 Download
drwxrwxrwx 2 stephane stephane 0 Jan  1  1970 Foldersync
drwxrwxrwx 2 stephane stephane 0 Jan  1  1970 LumiBooks
drwxrwxrwx 2 stephane stephane 0 Jan  1  1970 Movies
drwxrwxrwx 2 stephane stephane 0 Jan  1  1970 Music
drwxrwxrwx 2 stephane stephane 0 Jan  1  1970 Notifications
drwxrwxrwx 2 stephane stephane 0 Jan  1  1970 Pictures
drwxrwxrwx 2 stephane stephane 0 Jan  1  1970 Playlists
drwxrwxrwx 2 stephane stephane 0 Jan  1  1970 Podcasts
drwxrwxrwx 2 stephane stephane 0 Jan  1  1970 Ringtones
drwxrwxrwx 2 stephane stephane 0 Jan  1  1970 documents
drwxrwxrwx 2 stephane stephane 0 Jan  1  1970 lost+found

(Si on veut le faire depuis un compte ordinaire, il faut qu'il soit propriétaire du point de montage, ici /media/tablette et que l'option user_allow_other soit présente dans /etc/fuse.conf.) Là, on peut copier ses fichiers. Puis on démonte le volume :

# umount mtpfs

Je n'ai pas encore réussi à écrire la règle udev qui fera tout cela automatiquement. Mais au moins je peux copier des fichiers.

Bref, pour l'instant, je m'en sers surtout pour regarder YouTube (image et son sont parfaits). Lorsque j'aurai résolu les problèmes de synchronisation avec le monde extérieur, je m'en servirai pour de la lecture de documents, surtout si je trouve un logiciel qui me permet d'annoter les documents lus (un gros avantage du papier). Pour l'instant, je synchronise (sommairement) avec BotSync et un serveur SSH à moi quelque part dans le nuage.

Version PDF de cette page (mais vous pouvez aussi imprimer depuis votre navigateur, il y a une feuille de style prévue pour cela)

Source XML de cette page (cette page est distribuée sous les termes de la licence GFDL)