Je suis Charlie

Autres trucs

Accueil

Seulement les RFC

Seulement les fiches de lecture

Ève

Choix d'un téléphone moderne

Première rédaction de cet article le 2 juin 2010
Dernière mise à jour le 8 octobre 2010


Bon, pendant longtemps, je me suis dit qu'un bête téléphone portable low cost suffisait parfaitement pour téléphoner et que je n'avais pas besoin de gadgets de frimeur comme le Blackberry ou l'iPhone. Mais à force de voir tant de gens jouer avec ces trucs, je me suis dit « pourquoi ne pas m'acheter un smartphone ? » Et c'est là que le problème a commencé. Comme Tristan Nitot, je me suis mis à me poser des questions. J'ai finalement acheté un HTC Desire avec Android et cet article a pour but de résumer la démarche et les raisons du choix.

D'abord, commençons par le cahier des charges (pas trop différent de celui de Tristan Nitot). Le truc que je veux se caractérise par :

  • Avant tout, la bidouillabilité ou, pour parler comme Zittrain, la générativité. Je veux un téléphone qui puisse faire des choses non prévues par le constructeur, où je puisse bricoler des applications ou des combinaisons d'application, que je puisse brancher sur des machines inhabituelles, etc. Pas question d'un outil fermé et contrôlé par une entreprise privée qui décide de ce que j'ai le droit de faire avec mon téléphone.
  • Comme il va me servir dans mon travail d'informaticien, il faut que les outils habituels comme SSH soient disponibles. Idéalement, ce serait bien que je puisse faire tourner les programmes de mon blog dessus. Ceci dit, cela sera une utilisation minoritaire.
  • Évidemment, il faut que je puisse téléphoner... Dans de bonnes conditions : bon son, facilité de prise en main, batterie de grande capacité. Et je voudrais que ça marche tout de suite (si je veux expérimenter, j'ai un Neo FreeRunner).
  • Comme j'ai vraiment besoin d'un PDA, de bons logiciels de gestion du carnet d'adresses, d'agenda, etc, sont nécessaires.

Ces critères sont impératifs. Il y en a d'autres mais moins vitaux :

  • Comme mon carnet d'adresses et mon agenda sont actuellement sur un Palm Zire, pouvoir les récupérer est essentiel (ah, la joie des données accumulées pendant des années dans un format non-standard...). D'ailleurs, cela serait vraiment très bien si le téléphone pouvait se synchroniser facilement avec mes machines Debian, pour avoir une sauvegarde, et éviter de recommencer les conversions au prochain téléphone.
  • Comme je suis un gros paresseux et que je n'ai pas forcément envie de me battre avec un mot de passe en japonais, je préfère quelque chose qu'on puisse acheter en France.
  • Pouvoir programmer en Go dessus.
  • Que tout le logiciel soit libre. Pour le logiciel qui tourne sur mon ordinateur, c'est un critère impératif. Mais, dans le monde de l'embarqué, il est difficile d'être aussi exigeant. Après tout, mon téléphone actuel, un Samsung, n'est certainement pas en logiciel libre.

Quelles sont les possibilités actuelles ? Le Blackberry et l'iPhone sont complètement fermés, rien n'y tourne sans une autorisation explicite du constructeur. Celui-ci a donc un pouvoir exorbitant et, comme toujours, ce pouvoir rend fou, menant par exemple à une censure à l'iranienne. Évidemment, je n'ai guère envie non plus de ce qui fonctionne avec Windows Mobile.

Il reste donc :

J'avais mis beaucoup d'espoirs dans le FreeRunner. Ces espoirs ont été déçus, même téléphoner est impossible (à cause d'un phénomène d'echo qu'on ne peut rattraper qu'en envoyant à ses frais le FreeRunner en réparation). Certains disent que mon article ci-dessus date mais ce discours a toujours accompagné le FreeRunner (« oui, d'accord, autrefois, ça marchait mal mais maintenant c'est bon ») donc je suis sceptique. Le logiciel Openmoko semble abandonné et les équipes restantes semblent plus intéressées par l'expérimentation que par la production d'un téléphone utilisable.

Les systèmes fondés sur Android sont innombrables. Android étant du logiciel libre, n'importe qui peut le modifier avant de le mettre sur les téléphones de sa marque (Orange est ainsi réputé pour les manipulations particulièrement intrusives sur les Android qu'ils vendent). Certains viennent avec une configuration très peu respectueuse de la vie privée, où toutes les données sont confiées à Google (ce que dénonce à juste titre Tristan Nitot, dans l'article déjà cité, mais en oubliant que Android étant libre, il se présente en d'innombrables variantes). Parmi les nombreux téléphones utilisant Android, j'ai vu des remarques positives sur :

Et du côté de MeeGo ? Ce système d'exploitation, héritier de Maemo et des projets d'Intel, équipe des téléphones comme le Nokia N900. Voici un Unix normal, avec SSH, OpenVPN et tout le toutim. Paradoxalement, la plupart des critiques du Nokia N900 portent sur le fait que ses fonctions de téléphone sont médiocres et qu'il faut plutôt l'acheter comme nano-ordinateur.

Et les téléphones avec le système Symbian, comme les précédentes Nokia (E72, N97, N86...) ? Le logiciel est désormais libre mais ne semble plus très activement développé.

Enfin, reste les Palm Pre dont j'espèrait (naïvement ?) qu'ils rendront au moins la migration des données de mon Zire facile...

Bref, une offre foisonnante, où les questions techniques et politiques (et financières !), matérielles et logicielles s'entremêlent, rendant le choix difficile. Tirer aux dés ? Se fier au vote de la majorité de mes lecteurs ?

Je me suis finalement décidé pour le HTC Desire, avec le Samsung Galaxy S comme second choix. Les vrais problèmes commencent ensuite. Ces engins coûtent cher, un achat « sec » a de quoi faire réfléchir. J'ai donc cherché à en avoir avec un abonnement, pour ne pas payer plus de 450 euros TTC. Mais les possibilités sont limitées : SFR ne vend aucun des deux, la boutique Bouygues en ligne non plus (le HTC Desire n'est accessible que pour les abonnements « professionnels »), des boutiques physiques comme celles de PhoneHouse ou de Bouygues affichent le HTC Desire sur les présentoirs mais il n'est jamais en stock. D'autres boutiques comme PhoneAndPhone me disent que je ne peux pas garder mon numéro actuel si je reste chez le même fournisseur en passant à un abonnement 3G. Bref, j'attends toujours une solution simple... En attendant, je l'ai acheté sec, ce qui a l'avantage de garantir une version non bricolée par l'opérateur, non « simlockée ». Et je n'ai pas encore d'abonnement 3G, je ne me connecte qu'en WiFi.

Du point de vue matériel, je suis très satisfait de l'engin. À part le fait que la housse (ainsi que le stylet conducteur, indispensable) soit vendue à part. Pour le prix de la bête, ça fait mesquin... D'autre part, l'autonomie très basse est un problème : le système d'exploitation étant livré avec plein de gadgets tous plus rigolos les uns que les autres, la tentation est forte, surtout au début, d'installer beaucoup de choses et on se retrouve avec une batterie vide en quelques heures. J'ai compilé une liste des applications que j'utilise, y compris pour traiter ce problème.

Version PDF de cette page (mais vous pouvez aussi imprimer depuis votre navigateur, il y a une feuille de style prévue pour cela)

Source XML de cette page (cette page est distribuée sous les termes de la licence GFDL)