Je suis Charlie

Autres trucs

Accueil

Seulement les RFC

Seulement les fiches de lecture

Ève

Pourquoi avoir choisi l'ISO pour OpenDocument ?

Première rédaction de cet article le 10 avril 2008


L'adoption par l'ISO de la norme Open XML, proposée par Microsoft, a fait couler beaucoup d'encre, notamment en raison des manœuvres peu glorieuses qui ont permis le retournement de veste du représentant français, malgré les faiblesses techniques de la proposition (des méthodes analogues ont été utilisées dans d'autres pays). La conclusion de la plupart des observateurs, à juste titre, était que l'approbation d'une norme à l'ISO dépendait plus des qualités du lobbyiste que de celles de la norme. (Voir par exemple le communiqué de l'APRIL.) C'est juste mais, dans ce cas, pourquoi diable le monde du logiciel libre, qui avait fait approuver peu de temps auparavant OpenDocument à l'ISO a t-il choisi cet organisme ?

Il existe de nombreuses organisations de normalisation dans le monde. Les tenants du logiciel libre, y compris des grosses entreprises comme Sun ou IBM avaient choisi de porter le format OpenDocument à l'ISO et s'étaient bruyamment vantés de son approbation par cet organisme. C'était tendre la perche à Microsoft : utiliser ses moyens pour faire approuver n'importe quoi par une bureaucratie est le principal domaine de compétence du géant de Redmond. Il n'y a donc pas de quoi s'étonner du succès de la proposition Microsoft à l'ISO. À l'ISO, les participants aux groupes de travail (qui sont parfois de réels experts du domaine) ne sont pas ceux qui votent. Le vote est fait par des représentants des gouvernements, dont on ne sait pas trop bien qui les a désigné où à qui ils répondent. Il est en général impossible de savoir qui a voté quoi. Par exemple, la France a t-elle voté OUI ou NON à la norme ISO 639-3 ? Je vous laisse chercher.

Un tel système favorise les bons lobbyistes, qui ont l'oreille des gouvernements. C'est le terrain où Microsoft est fort et où le monde du logiciel libre a étrangement choisi de se rendre.

Il existe des organisations de normalisation plus ouvertes, où les experts du domaine ont un poids plus important et où les décisions sont d'avantage transparentes, comme le W3C, l'IETF ou OASIS. Pourquoi être allé à l'ISO ? Pourquoi découvrir seulement maintenant que l'ISO « manque de crédibilité » ? L'ISO a toujours été fermée, bureaucratique, ne rendant pas de compte au public et ne distribuant même pas ses normes sur Internet. Faire normaliser un format ouvert à l'ISO, c'est comme faire voter la déclaration des Droits de l'Homme par le parlement tunisien !

Version PDF de cette page (mais vous pouvez aussi imprimer depuis votre navigateur, il y a une feuille de style prévue pour cela)

Source XML de cette page (cette page est distribuée sous les termes de la licence GFDL)