Je suis Charlie

Autres trucs

Accueil

Seulement les RFC

Seulement les fiches de lecture

Ève

Fiche de lecture : Producing open source software

Auteur(s) du livre : Karl Fogel
Éditeur : O'Reilly
0-596-00759-0

Première rédaction de cet article le 27 février 2006
Dernière mise à jour le 1 mars 2006


Il existe de nombreux livres sur les outils et les techniques de production de logiciels. Il y a beaucoup d'ouvrages sur la gestion de projets logiciels. Mais il n'y avait guère de texte s'attaquant à la gestion de projets de logiciel libre, qui est pourtant assez spécifique (moins de camemberts et de diagrammes que dans les projets commerciaux, mais davantage de communication et de textes).

Karl Fogel a déjà écrit un livre sur CVS et a été un des développeurs de CVS et de Subversion. Mais son mérite ici est autre : il essaie d'expliquer comment fonctionne un projet de logiciel libre, du point de vue technique bien sûr, mais aussi et surtout dans les aspects humains.

Les textes précédents sur cette question étaient soient des proclamations très biaisées (tout est super, tout le monde est heureux, la liberté, c'est formidable) soit des productions très partielles, comme le célèbre article d'Eric Raymond, The cathedral and the bazaar, qui a l'avantage d'avoir été l'un des tout premiers à expliquer comment sont produits les logiciels libres, mais dont le principal inconvénient était de ne traiter qu'un seul type d'organisation (le bazar), en oubliant que la principale caractéristiques des logiciels libres est justement leur variété, technique bien sûr, mais aussi organisationnelle. Karl Fogel n'échappe d'ailleurs pas toujours à ce travers (pour des raisons évidentes, la plupart des exemples concernent Subversion) mais au moins il le reconnait.

Le livre couvre donc :

  • L'infrastructure technique du projet. Si les logiciels libres n'utilisent pas MS project, ils dépendent néanmoins de beaucoup d'outils comme le système de gestion de versions.
  • L'organisation du projet, analysée par notre Montesquieu du logiciel libre. Le projet peut être démocratique (au sens athénien du terme, donc une démocratie réduite à une petite élite) ou bien géré par un dictateur. (C'est le terme qui est utilisé, par exemple pour Python. Loin des hypocrisies de la gestion des ressources humaines, le monde du logiciel libre aime bien appeler un chat un chat. Les administrateurs de Wikipédia ont le titre officiel de "bureaucrates".)
  • La question toujours délicate de l'argent et du financement.
  • La communication entre les développeurs, avec tous ses pièges, s'agissant d'organisations internationales, et où l'ultima ratio de la hiérarchie n'est pas toujours possible.
  • La gestion du personnel, celle dont le célèbre Andy Tanenbaum prédisait, dans un débat mémorable en 1993 avec Linus Torvalds, qu'elle serait l'écueil sur lequel se briserait tout projet de logiciel libre.
  • Les questions juridiques, licences, brevets, etc.

Sur tous ces points, Karl Fogel est un grand connaisseur et sait toujours expliquer clairement les enjeux et les bonnes approches.

Un livre dont le but affiché est de servir aux auteurs de logiciel libre mais qui peut être lu par toute personne qui s'intéresse à ces projets qui semblaient utopiques il y a encore quinze ans. Ceux qui se demandent "Comment est-ce que cela peut marcher ?" trouveront sans doute des éléments de réponse dans ce livre.

Le livre est intégralement enligne, en http://producingoss.com/.

Version PDF de cette page (mais vous pouvez aussi imprimer depuis votre navigateur, il y a une feuille de style prévue pour cela)

Source XML de cette page (cette page est distribuée sous les termes de la licence GFDL)