Je suis Charlie

Autres trucs

Accueil

Seulement les RFC

Seulement les fiches de lecture

Ève

Le RFC editor et les errata

Première rédaction de cet article le 12 juillet 2007
Dernière mise à jour le 12 avril 2010


L'organisme qui gère les RFC, le RFC editor est d'une lenteur étonnante, et c'était notamment le cas pour ce qui concerne le traitement des errata.

Ce n'est pas une tâche facile que d'être RFC editor. Élaborés en général par l'IETF, les RFC ne sont pas publiés par elle mais par un organisme séparé, désigné par l'ISOC, le RFC editor. Cet organisme a la lourde tâche de publier des normes sans erreurs et de les tenir à la disposition de tous, pendant de nombreuses années (le RFC 791 est toujours utile, un quart de siècle plus tard).

Un des principes des RFC est qu'on ne change jamais un RFC publié. On en publie éventuellement un nouveau mais on ne change pas celui déjà publié, on indique juste un errata.

Le traitement de ces errata a été longtemps extrêmement lent et frustrant.

Un nouveau mécanisme de traitement d'erreurs vient d'être déployé. Il comprend un Internet-Draft décrivant formellement, pour la première fois, le processus (ainsi qu'une intéressante section historique expliquant les racines du problème) et une interface Web permettant de soumettre les erreurs, de les envoyer automatiquement aux auteurs, d'assurer leur suivi, etc.

Cela permet, par exemple, de voir la lenteur du traitement de certaines erreurs. Ainsi, la n° 608 (au sujet du RFC 3958) a mis plus de deux ans avant d'être reconnue (même si une meilleure solution que celle proposée originellement a été retenue).

Version PDF de cette page (mais vous pouvez aussi imprimer depuis votre navigateur, il y a une feuille de style prévue pour cela)

Source XML de cette page (cette page est distribuée sous les termes de la licence GFDL)