Fiche de lecture : Habemus Piratam

Auteur(s) du livre : Pierre Raufast
Éditeur : Alma
978-2-36279-283-0
Publié en 2018
Première rédaction de cet article le 8 février 2019


Voici un roman policier que je recommande, dans le monde de la cybersécurité, « Habemus Piratam ».

C'est très bien écrit, drôle (enfin, pour le lecteur, pas pour les victimes), l'histoire est curieuse, pleine de rebondissements, et on est surpris jusqu'au bout.

Les livres à destination du grand public et parlant de sécurité informatique sont souvent remplis d'absurdités techniques. Ce n'est pas forcément grave lorsqu'il s'agit de romans, qui ne prétendent pas être une documentation correcte. L'auteur a heureusement le droit de ne pas laisser les faits se mettre sur le chemin de son imagination. Mais, ici, l'auteur s'est bien documenté et presque tout sonne vrai (à part la légende habituelle des tueurs à gage sur le darknet). Les « piratages » sont vraisemblables (sauf un, à mon avis, je vous laisse lire le livre). Il y a plein de clins d'œil (« CERT Baobab ») qui amuseront le lecteur qui connait un peu. La description de la conférence Botconf m'a beaucoup fait rire. Mais le polar est très agréable à lire même pour les personnes non expertes en sécurité informatique.

Il n'y a pas que la technique qui est réaliste, l'environnement humain l'est également ; « J'ai l'habitude de ces audits [de sécurité]. En général, la direction à qui je présente les résultats est horrifiée. Elle exige un plan de correction immédiat, fait tomber quelques têtes et ça s'arrête là. Quelques jours plus tard, les vicissitudes de la marche courante reprennent le dessus, le devis nécessaire à la correction des failles est annoncé. Au vu du montant astronomique, les travaux de colmatage sont repoussés au budget de l'année suivante. »

Version PDF de cette page (mais vous pouvez aussi imprimer depuis votre navigateur, il y a une feuille de style prévue pour cela)

Source XML de cette page (cette page est distribuée sous les termes de la licence GFDL)