Je suis Charlie

Autres trucs

Accueil

Seulement les RFC

Seulement les fiches de lecture

Ève

RFC 3834: Recommendations for Automatic Responses to Electronic Mail

Date de publication du RFC : Août 2004
Auteur(s) du RFC : K. Moore (University of Tennessee)
Chemin des normes
Première rédaction de cet article le 26 février 2007
Dernière mise à jour le 8 janvier 2008


Tout le monde reçoit des messages du genre « Je suis absent, merci de vous adresser à Mme Durand ou à M. Dupont » après avoir envoyé un message sur une liste de diffusion. Et ceci alors qu'on ne connait pas du tout l'expéditeur de cette réponse automatique. C'est parce que la plupart des répondeurs automatiques ont été développés par un stagiaire qui n'avait pas lu le RFC 3834 (ni, probablement, aucun autre RFC).

Par exemple, un article d'Olivier Zilbertin dans le Monde du 23 Mai 2006 dit : « Il est utile de configurer le répondeur automatique du logiciel de courrier électronique. Cette fonction répond par un message d'absence à chacun de vos expéditeurs. Une telle fonction existe pratiquement sur tous les lecteurs et sur tous les webmails. » OK, bon conseil mais la suite est plus étonnante : « Ensuite, il faudra également songer à vous désabonner provisoirement, le temps des vacances, des listes de diffusion. Sans quoi, dès qu'un membre enverra un message, tous les membres - dont vous - recevront de votre boîte un message d'absence. » Le Monde suppose donc acquis que tous les répondeurs sont bogués. Heureusement, ce n'est pas le cas. Mais c'est quand même fréquent.

Notre RFC a donc été écrit pour formaliser les règles que doivent suivre ces répondeurs. La première, qui va de soi, est qu'ils ne doivent répondre que si leur maître est dans le champ To: (ou à la rigueur le Cc: ou un équivalent). Cette simple règle, tellement évidente que beaucoup de répondeurs la mettaient en œuvre avant même la publication de ce RFC, éviterait déjà les réponses envoyées par de parfaits inconnus, lorqu'on écrit à une liste de diffusion.

L'autre règle importante est que le répondeur ne doit pas dire à chaque message que son maître est absent. Il doit le faire de temps en temps seulement, notre RFC recommandant une fois par semaine au maximum. Cette règle éviterait le syndrôme de l'apprenti sorcier où deux répondeurs se répondent sans fin.

Une autre question que se posent (ou que devraient se poser) les auteurs de répondeurs est « À quelle adresse faut-il répondre ? From: ? Sender: ? » Le RFC est clair sur ce point (section 4), il faut utiliser l'expéditeur tel qu'il apparait dans l'enveloppe du message (il est typiquement indiqué dans l'en-tête Return-Path:).

Les auto-répondeurs sur Unix se nomment souvent vacation mais attention, plusieurs programmes portent ce nom. Voici un exemple d'un tel programme, en Perl, conforme au RFC et conçu pour fonctionner en coopération avec procmail.


Téléchargez le RFC 3834

Version PDF de cette page (mais vous pouvez aussi imprimer depuis votre navigateur, il y a une feuille de style prévue pour cela)

Source XML de cette page (cette page est distribuée sous les termes de la licence GFDL)