Je suis Charlie

Autres trucs

Accueil

Seulement les RFC

Seulement les fiches de lecture

Ève

RFC 3987: Internationalized Resource Identifiers (IRIs)

Date de publication du RFC : Janvier 2005
Auteur(s) du RFC : M. Duerst (W3C), M. Suignard (Microsoft)
Chemin des normes
Première rédaction de cet article le 10 février 2005


On se souvient que Microsoft avait annoncé officiellement que la compagnie n'entendait pas gérer les noms de domaine internationaux (IDN) dans son navigateur Internet Explorer tant qu'il n'était pas possible d'internationaliser tout l'URL.

En effet, si IDN (RFC 3490) permet d'écrire http://www.académie-française.fr/seances, il ne permet pas de gérer http://www.académie-française.fr/séances. Les IRI, que normalisent le RFC 3987, permettent cela et, si Microsoft tient parole, devraient permettre au dernier navigateur Web sans support IDN de rejoindre ses concurrents.

Les IRI fonctionnent en complément des IDN. Dans l'IRI http://www.académie-française.fr/séances, le nom de machine est géré par IDN et apparaitra donc comme www.xn--acadmie-franaise-npb1a.fr lors des échanges entre logiciels. En revanche, la partie droite de l'IRI, /séances, restera parfois en Unicode. Elle n'est interprétée que par le serveur final et n'a pas forcément à subir les règles très restrictives qui affectent les noms de machines.

La nécessité de traduire l'IRI (en Unicode) en URI (en US-ASCII) dépendra du schéma de l'IRI (le schéma est indiqué par le premier terme, avant le deux-points). Certains schémas existants comme "http" n'acceptent pas forcément l'Unicode et il faudra alors que le logiciel traduise l'IRI en URI, selon un mécanisme analogue à celui des IDN, en utilisant le traditionnel encodage en %. Les schémas les plus récents et les futurs schémas pourront éviter cette étape.

Naturellement, il faudra mettre à jour navigateurs et serveurs, mais les navigateurs gèrent déjà tous Unicode pour l'affichage et cela ne devrait pas être trop difficile pour eux.

Malgré les inquiétudes habituelles de ceux qui verraient bien l'Internet rester exclusivement en anglais, les IRI marquent donc une nouvelle étape vers une internationalisation réelle.

Un bon article sur le sujet est An Introduction to Multilingual Web Addresses.


Téléchargez le RFC 3987

Version PDF de cette page (mais vous pouvez aussi imprimer depuis votre navigateur, il y a une feuille de style prévue pour cela)

Source XML de cette page (cette page est distribuée sous les termes de la licence GFDL)