Je suis Charlie

Autres trucs

Accueil

Seulement les RFC

Seulement les fiches de lecture

Ève

RFC 5385: Version 2.0 Microsoft Word Template for Creating Internet Drafts and RFCs

Date de publication du RFC : Février 2010
Auteur(s) du RFC : J. Touch (USC/ISI)
Pour information
Première rédaction de cet article le 13 février 2010


La publication d'un RFC se fait uniquement sous forme de texte brut, encodé en ASCII. Il y a d'excellentes raisons pour cela, notamment la nécessité de ne s'appuyer que sur des formats ouverts et également l'importance de la pérénnité des spécifications (si le RFC 791 sur IP avait été écrit avec la version de Microsoft Word de l'époque, il serait complètement illisible aujourd'hui). Mais ce choix du RFC editor ne concerne que la publication. Les auteurs sont libres des outils qu'ils utilisent pour produire cette version en texte. La plupart, en bons techniciens, utilisent le format XML du RFC 7749 mais quelqu'uns sont attachés aux obésiciels de Microsoft et c'est pour eux qu'est écrit ce document. (Les durs de durs, eux, utilisent encore le traditionnel système nroff.)

Ce RFC 5385 décrit en effet un gabarit MS Word pour écrire des RFC. Ce gabarit au format .dot permet de fixer les principaux paramètres qui feront que le document sera accepté par le RFC Editor. Le gabarit est disponible en http://www.isi.edu/touch/tools.

La section 1 justifie le choix de Word en insistant sur l'édition en mode WYSIWYG mais aussi sur les capacités de Word d'afficher uniquement le squelette du document, cachant ou affichant au choix le contenu des paragraphes. La section 2 donne le mode d'emploi du gabarit et les bonnes pratiques d'édition en utilisant celui-ci (par exemple, utiliser uniquement les styles et pas les possibilités de changer directement l'apparence du texte ; un très bon conseil de toute façon, pour tout document complexe). Le gabarit utilise, outre les styles standard comme Normal quelques styles spécifiques aux RFC comme RFC Title. En 2.4 se trouvent les instructions pour générer le résultat, en passant par l'imprimante virtuelle « Texte seul » de Windows (bien que Word tourne sur d'autres systèmes que Windows, ce n'est pas le cas de la méthode décrite dans le RFC : si on vend son âme à Bill Gates, il faut le faire jusqu'au bout et utiliser uniquement Windows). Le résultat est ensuite traité par un programme Perl, fourni en annexe B, et qui assure les tâches que Word ne sait pas faire comme de remplacer les guillemets dits « typographiques » comme U+201C, et U+201D, , par leur équivalent ASCII, U+0022, ".

Le RFC 5385 est d'ailleurs une lecture intéressante, au delà de la tâche pratique de l'écriture de RFC, car il a vraiment fallu insister pour obtenir de Word le résultat parfait. Une bonne partie des possibilités techniques de ce logiciel ont été utilisées (voir le détail dans l'annexe A).

Il s'agit d'une mise à jour du premier gabarit, qui avait été publié dans le RFC 3285. Les changements sont assez profonds et sont détaillés dans la section 3. Le principal (section 3.1) est qu'au lieu de créer des styles spécifiques pour tout, le gabarit désormais utilise, dans la mesure du possible, les styles standards comme Normal ou Heading1. C'est la pratique que suivent d'autres organisations qui créent des gabarits pour leurs auteurs, comme l'IEEE ou bien l'ACM. Un autre changement est la possibilité d'utiliser désormais des références bibliographiques par mnémonique et plus seulement par numéro (section 3.2).

Le gabarit semble fonctionner avec OpenOffice 2.4 mais, sans les capacités d'impression virtuelle, cela ne sert pas à grand'chose. Ce RFC est donc bien pour les admirateurs de Bill Gates seulement.


Téléchargez le RFC 5385

Version PDF de cette page (mais vous pouvez aussi imprimer depuis votre navigateur, il y a une feuille de style prévue pour cela)

Source XML de cette page (cette page est distribuée sous les termes de la licence GFDL)