Je suis Charlie

Autres trucs

Accueil

Seulement les RFC

Seulement les fiches de lecture

Ève

RFC 6591: Authentication Failure Reporting using the Abuse Report Format

Date de publication du RFC : Avril 2012
Auteur(s) du RFC : H. Fontana
Chemin des normes
Réalisé dans le cadre du groupe de travail IETF marf
Première rédaction de cet article le 13 avril 2012


Le format ARF, normalisé dans le RFC 5965, permet d'envoyer des rapports structurés (analysables par un programme) à propos d'un message électronique abusif, spam ou hameçonnage, par exemple. Ce RFC 6591 spécifie une extension à ARF pour le cas où le problème avec le message est un échec d'un mécanisme d'authentification. On peut ainsi prévenir l'émetteur que quelqu'un essaie d'usurper son identité ou, plus fréquemment aujourd'hui, qu'il y a une erreur dans la configuration de ses mécanismes d'authentification.

Par exemple, si le message est authentifié par SPF (RFC 7208 et RFC 6652), il arrive assez souvent que l'émetteur se mette à utiliser un MTA non prévu et non listé dans l'enregistrement SPF. Si ce dernier se termine par un -all, l'usage de ce MTA va se traduire par une erreur d'authentification. L'extension ARF décrite ici permettra de transmettre un rapport à l'émetteur, pour qu'il corrige.

L'extension consiste en un nouveau type de rapport ARF, auth-failure (section 3.1), rejoignant les rapports existants (comme abuse ou fraud). Un rapport de ce type va comporter, dans sa seconde partie (celle qui est structurée, la première étant en langue naturelle et la troisième étant le message original), les champs suivants. À noter que certains étaient déjà définis par le RFC 5965 mais peuvent avoir des exigences différentes ici (par exemple, être obligatoires pour les rapports auth-failure alors qu'ils étaient optionnels pour les autres). Les nouveaux sont désormais dans le registre IANA. Commençons par les champs obligatoires :

  • Auth-failure: Nouveauté de ce RFC, il indique en un mot la raison de l'échec. Les valeurs possibles sont adsp (cf. RFC 5617), bodyhash (le condensat cryptographique du corps du message ne correspond pas à la signature), revoked (signature DKIM expirée), signature (signature DKIM invalide, cf. RFC 6651), spf (échec SPF, RFC 6652).
  • Authentication-Results: Normalisé dans le RFC 7001, il indique les paramètres d'authentification et les raisons de l'échec.
  • Reported-Domain: Le nom de domaine annoncé par l'expéditeur.

D'autres champs sont recommandés ou simplement optionnels :

  • Original-Envelope-Id: Un identifiant unique pour la transaction SMTP (cf. section 2.2.1 du RFC 3464)
  • Original-Mail-From:
  • Source-IP:
  • Delivery-Result: Ce dernier indique la décision qui a été prise après l'échec de l'authentification (jeter le message, le distribuer quand même, etc)

Il peut en outre y avoir des champs spécifiques à certaines techniques d'authentification. Par exemple, pour DKIM (RFC 6376), les champs DKIM-Domain:, DKIM-Identity: et DKIM-Selector: ou pour SPF le champ SPF-DNS:..

Voici un exemple (annexe B du RFC) de rapport ARF sur un échec d'authentification DKIM, par suite d'une incohérence entre le contenu effectif et ce qu'indiquait la signature :


   Message-ID: <433689.81121.example@mta.mail.receiver.example>
   From: "SomeISP Antispam Feedback" <feedback@mail.receiver.example>
   To: arf-failure@sender.example
   Subject: FW: You have a new bill from your bank
   Date: Sat, 8 Oct 2011 15:15:59 -0500 (CDT)
   MIME-Version: 1.0
   Content-Type: multipart/report;
     boundary="------------Boundary-00=_3BCR4Y7kX93yP9uUPRhg";
     report-type=feedback-report
   Content-Transfer-Encoding: 7bit

   --------------Boundary-00=_3BCR4Y7kX93yP9uUPRhg
   Content-Type: text/plain; charset="us-ascii"
   Content-Disposition: inline
   Content-Transfer-Encoding: 7bit

   This is an authentication failure report for an email message
   received from a.sender.example on 8 Oct 2011 20:15:58 +0000 (GMT).
   For more information about this format please see [this memo].

   --------------Boundary-00=_3BCR4Y7kX93yP9uUPRhg
   Content-Type: message/feedback-report
   Content-Transfer-Encoding: 7bit

   Feedback-Type: auth-failure
   User-Agent: Someisp!Mail-Feedback/1.0
   Version: 1
   Original-Mail-From: anexample.reply@a.sender.example
   Original-Envelope-Id: o3F52gxO029144
   Authentication-Results: mta1011.mail.tp2.receiver.example;
    dkim=fail (bodyhash) header.d=sender.example
   Auth-Failure: bodyhash
   DKIM-Canonicalized-Body: VGhpcyBpcyBhIG1lc3NhZ2UgYm9keSB0
     aGF0IGdvdCBtb2RpZmllZCBpbiB0cmFuc2l0LgoKQXQgdGhlIHNhbWU ...
   DKIM-Domain: sender.example
   DKIM-Identity: @sender.example
   DKIM-Selector: testkey
   Arrival-Date: 8 Oct 2011 20:15:58 +0000 (GMT)
   Source-IP: 192.0.2.1
   Reported-Domain: a.sender.example
   Reported-URI: http://www.sender.example/

   --------------Boundary-00=_3BCR4Y7kX93yP9uUPRhg
   Content-Type: text/rfc822-headers
   Content-Transfer-Encoding: 7bit

   Authentication-Results: mta1011.mail.tp2.receiver.example;
    dkim=fail (bodyhash) header.d=sender.example;
    spf=pass smtp.mailfrom=anexample.reply@a.sender.example
   Received: from smtp-out.sender.example
    by mta1011.mail.tp2.receiver.example
    with SMTP id oB85W8xV000169;
    Sat, 08 Oct 2011 13:15:58 -0700 (PDT)
   DKIM-Signature: v=1; c=relaxed/simple; a=rsa-sha256;
    s=testkey; d=sender.example; h=From:To:Subject:Date;
    bh=2jUSOH9NhtVGCQWNr9BrIAPreKQjO6Sn7XIkfJVOzv8=;
    b=AuUoFEfDxTDkHlLXSZEpZj79LICEps6eda7W3deTVFOk4yAUoqOB
    4nujc7YopdG5dWLSdNg6xNAZpOPr+kHxt1IrE+NahM6L/LbvaHut
    KVdkLLkpVaVVQPzeRDI009SO2Il5Lu7rDNH6mZckBdrIx0orEtZV
    4bmp/YzhwvcubU4=
   Received: from mail.sender.example
    by smtp-out.sender.example
    with SMTP id o3F52gxO029144;
    Sat, 08 Oct 2011 13:15:31 -0700 (PDT)
   Received: from internal-client-001.sender.example
    by mail.sender.example
    with SMTP id o3F3BwdY028431;
    Sat, 08 Oct 2011 13:15:24 -0700 (PDT)
   Date: Sat, 8 Oct 2011 16:15:24 -0400 (EDT)
   Reply-To: anexample.reply@a.sender.example
   From: anexample@a.sender.example
   To: someuser@receiver.example
   Subject: You have a new bill from your bank
   Message-ID: <87913910.1318094604546@out.sender.example>

   --------------Boundary-00=_3BCR4Y7kX93yP9uUPRhg--

Le but de l'authentification du courrier électronique étant d'améliorer la sécurité, il n'est pas étonnant que la section 6, considérée aux problèmes de sécurité, soit particulièrement détaillée. Quelques points à garder en tête, donc. Par exemple, les rapports ARF eux-même peuvent être des faux. Il ne faut agir de manière automatique sur un de ces rapports que s'ils ont été authentifiés d'une manière ou d'une autre. Ensuite, générer automatiquement des rapports ARF peut ouvrir une voie à l'attaque par déni de service : un méchant pourrait envoyer plein de messages délibèrement faux, pour déclencher l'émission massive de rapports ARF.

Il existe apparemment déjà au moins un générateur d'ARF qui gère cette extension. PayPal et Hotmail ont déjà annoncé leur intention de l'utiliser.


Téléchargez le RFC 6591

Version PDF de cette page (mais vous pouvez aussi imprimer depuis votre navigateur, il y a une feuille de style prévue pour cela)

Source XML de cette page (cette page est distribuée sous les termes de la licence GFDL)