Je suis Charlie

Autres trucs

Accueil

Seulement les RFC

Seulement les fiches de lecture

Ève

RFC 8112: Locator/ID Separation Protocol Delegated Database Tree (LISP-DDT) Referral Internet Groper (RIG)

Date de publication du RFC : Mai 2017
Auteur(s) du RFC : D. Farinacci (lispers.net), A. Jain (Juniper Networks), I. Kouvelas, D. Lewis (cisco Systems)
Expérimental
Première rédaction de cet article le 27 mai 2017


Ce RFC concerne les utilisateurs de LISP (le protocole réseau, pas le langage de programmation). Il décrit un nouvel outil, rig, le Referral Internet Groper, qui permet d'interroger les tables de correspondance identificateur->localisateur.

Un point important de LISP (RFC 6830) est en effet cette séparation de l'EID (l'identificateur d'une machine) et du RLOC (le localisateur de cette machine, qui indique où envoyer les paquets). Tout système ayant cette séparation doit maintenir une correspondance (mapping) entre les deux : lorsque je veux écrire à telle machine dont je connais l'EID, il faut que je trouve le localisateur. LISP permet plusieurs mécanismes pour cette correspondance. L'outil rig, présenté dans ce RFC, est conçu pour le mécanisme DDT (RFC 8111), une base de données arborescente et répartie. rig est donc un client DDT de déboguage, lig (RFC 6835) étant un autre outil, plus général (il peut interroger d'autres bases que DDT).

Un client DDT comme rig (ou comme un routeur LISP lors de son fonctionnement normal) va donc envoyer des Map-Request (RFC 6830, section 6.1, et aussi RFC 6833) aux serveurs DDT.

La section 4 de notre RFC résume le fonctionnement de rig. Il envoie le Map-Request et affiche le Map-Referral de réponse. Il peut ensuite suivre cette référence jusqu'à arriver au Map Server qui gère ce préfixe. (Notez que c'est le RLOC du Map Server qu'on obtient, sinon, on aurait un intéressant problème d'œuf et de poule si on avait besoin de DDT pour utiliser DDT...)

rig a donc besoin d'au moins deux paramètres, l'EID (l'identificateur) qu'on cherche à résoudre, et le serveur DDT par lequel on va commencer la recherche. (Pour l'EID, rig accepte également un nom de domaine, qu'il va traduire en EID dans le DNS.) La syntaxe typique est donc :

rig <eid> to <ddt-node>
    

La section 5 décrit les mises en œuvres existantes, sur les routeurs Cisco. La syntaxe est un peu différente de ce que je trouve dans la doc' de Cisco mais, bon, tout ceci est expérimental et en pleine évolution. Voici un exemple tiré de la documentation officielle de Cisco (LISP DDT Configuration Commands) :

Device# lisp-rig 172.16.17.17 to 10.1.1.1

rig LISP-DDT hierarchy for EID [0] 172.16.17.17 
Send Map-Request to DDT-node 10.1.1.1 ... replied, rtt: 0.007072 secs
  EID-prefix [0] 172.16.17.16/28, ttl: 1, action: ms-not-registered, referrals:
    10.1.1.1, priority/weight: 0/0
    10.2.1.1, priority/weight: 0/0
    10.3.1.1, priority/weight: 0/0
    

Et voilà, on sait que l'EID 172.16.17.17, il faut aller demander aux serveurs 10.1.1.1, 10.2.1.1 et 10.3.1.1. Dans le RFC, on trouve un exemple où rig suit ces références :

   Router# rig 12.0.1.1 to 1.1.1.1 

   Send Map-Request to DDT-node 1.1.1.1 ... node referral, rtt: 4 ms
   EID-prefix: [0] 12.0.0.0/16, ttl: 1440
   referrals: 2.2.2.2

   Send Map-Request to DDT-node 2.2.2.2 ... node referral, rtt: 0 ms
   EID-prefix: [0] 12.0.1.0/24, ttl: 1440
   referrals: 4.4.4.4, 5.5.5.5

   Send Map-Request to DDT-node 4.4.4.4 ... map-server acknowledgement,
                                            rtt: 0 ms
   EID-prefix: [0] 12.0.1.0/28, ttl: 1440
   referrals: 4.4.4.4, 5.5.5.5
    

Si vous voulez en savoir plus sur DDT et rig, vous pouvez aussi regarder l'exposé de Cisco ou celui de Paul Vinciguerra à NANOG, ou bien la page officielle de la racine DDT (qui semble peu maintenue).


Téléchargez le RFC 8112

Version PDF de cette page (mais vous pouvez aussi imprimer depuis votre navigateur, il y a une feuille de style prévue pour cela)

Source XML de cette page (cette page est distribuée sous les termes de la licence GFDL)