Je suis Charlie

Autres trucs

Accueil

Seulement les RFC

Seulement les fiches de lecture

Ève

Changer d'hébergeur : quoi choisir après Slicehost ?

Première rédaction de cet article le 5 mai 2011
Dernière mise à jour le 21 novembre 2011


Ce blog était en partie hébergé par Slicehost mais cette société a été acquise il y a quelque temps par Rackspace qui vient d'annoncer la disparition de l'offre Slicehost. Où aller ?

J'appréciais chez Slicehost la fiabilité, et l'information « zéro connerie » (des faits, pas du discours de marketeux). Le message de Rackspace va exactement en sens inverse (ils ne parlent que d'eux, pas du service, et ils agitent des grands mots, notamment Cloud, pour éviter de parler des conséquences pratiques pour les utilisateurs). Bien sûr, la référence à IPv6 (un des principaux manques de l'ancienne offre de Slicehost, consternant en 2011 mais courant) est amusante mais elle ne va pas suffire à me faire rester chez Rackspace.

Il y a des tas d'hébergeurs de machines (virtuelles ou physiques, sachant que la différence n'est pas toujours aussi tranchée que cela, par exemple dans certaines offres, le processeur est bien dédié mais le stockage virtualisé...). J'ai spécialement besoin d'une machine aux USA car :

  • Je fais des tests et des mesures réseau, qui doivent être faites depuis le hub de l'Internet.
  • Les lois et les pratiques n'étant pas les mêmes, certaines activités peuvent poser plus ou moins de problèmes selon le pays, il est donc préférable d'avoir une machine en dehors du Sarkozystan. (Note pour mes lecteurs juristes : je suis parfaitement conscient que la question est complexe, du point de vue juridique et politique. Si un utilisateur turc loue à une boîte française un serveur dédié qui est physiquemebnt situés aux États-Unis - ce que permet Gandi avec son centre de Baltimore -, quelle loi s'applique ? Les trois ? Disons donc que mon but principal est, si tout hébergeur en France doit filtrer selon la LOPPSI, de pouvoir avoir un accès réseau indépendant de ce système de filtrage, notamment pour tester.)

Et j'ai déjà une machine en France donc pas besoin de me citer les hébergeurs français, je cherche de la redondance.

Quelles sont les possibilités ? Je cherche donc une machine où je suis root (a priori Debian ou Gentoo), et pas trop chère (c'est un usage surtout personnel) :

  • Linode est la référence, celui que tout le monde connait. Pas cher, c'est sûr. Grand choix de systèmes d'exploitation. IPv6 disponible sur une partie de leurs hôtels. J'ai fait un petit essai chez eux et la console Web mise à la disposition des clients est vraiment très bien.
  • 6sync est moins connu. Pas cher et à peu près le même choix. J'ai bien aimé le ton rigolo du site Web (par exemple les trois options pour le support, « community », c'est-à-dire « démerdez-vous », « handholding » et « red carpet »). IPv6 est disponible depuis peu.
  • Également dans la rubrique « peu connu », Zerigo. Même genre de prix, mais moindre choix des systèmes d'exploitation (pas de Gentoo). IPv6 disponible.
  • Host Virtual est apparemment dans la même gamme de prix, fournit IPv6 et un large choix de systèmes d'exploitation (y compris FreeBSD).
  • Le record de la page Web pour Geek revient certainement à PRMGR. La forme plaira aux utilisateurs de lynx et, sur le fond, leur offre semble très intéressante (et ce sont les seuls à mentionner NetBSD).
  • SVWH est un peu cher et n'a pas IPv6 mais on notera que c'est l'un des seuls qui affiche FreeBSD dans les systèmes d'exploitation disponibles (apparemment uniquement dans certaines conditions).
  • RapidXEN semble plus cher que les autres mais fait partie de ceux qui offrent IPv6.
  • ARPnetworks semble être le seul à proposer OpenBSD (je n'ai pas l'intention de l'utiliser mais c'est rigolo).
  • Pas eu le temps de tester NQhost, qui semble très intéressant.

Et je n'ai pas encore regardé d'autres critères comme l'API (pas indispensable pour moi, je ne passe pas mon temps à créer et détruire des VPS), la fiabilité (difficile à évaluer), les statistiques fournies, la communauté (c'était un des côtés sympa de Slicehost), etc.

Il existe d'autres offres qui semblent moins intéressantes :

  • Xlhost est très cher (plus de double des offres précédentes). Pas non plus de Gentoo mais on peut avoir Windows si on y tient.
  • L'offre EC2 d'Amazon. Très cher également. À noter que ma décision de ne pas retenir Amazon ne vient pas de leur récente panne (sur laquelle Amazon a produit un très bon rapport) : tout le monde a des pannes et rien n'indique qu'Amazon soit pire que les autres (j'utilise Amazon EC2 pour un autre projet).
  • Hurricane Electric est un fournisseur sérieux et connu, mais leurs prix (qui ne sont même pas disponibles publiquement) sont hors de portée du particulier. À noter que c'est Hurricane Electric qui connectait ma machine Slicehost en IPv6, via un tunnel qui a toujours très bien marché.
  • VPSzone est très bon marché et affiche plusieurs systèmes d'exploitation. Le formulaire de création d'une machine est très embrouillé ; par exemple, au début, on ne voit que CentOS, il faut insister.

À noter qu'il existe un site de comparaison. Finalement, j'ai fait un tableau de comparaison au dos d'une enveloppe, notant le prix pour deux offres (une toute petite machine, 256 Mo de RAM et 8 Go de disque, tous les hébergeurs n'ont pas une telle offre, et une petite, 512 Mo de RAM et 20 Go de disque), la disponibilité d'IPv6 et celle de Gentoo (dans l'idée que, si Gentoo est disponible, beaucoup d'autres systèmes le seront). Les prix sont très proches pour tous (dans les 20 dollars par mois pour la première et dans les 12 pour la seconde) et n'ont donc pas été un facteur discriminant.

J'ai finalement choisi 6sync et ce blog est désormais hébergé chez eux (si vous regardez bien, il y a aussi un autre hébergeur en IPv6). Voici un exemple des graphes qu'on a sur la console Web de gestion du serveur : 6sync-net-activity.png

Version PDF de cette page (mais vous pouvez aussi imprimer depuis votre navigateur, il y a une feuille de style prévue pour cela)

Source XML de cette page (cette page est distribuée sous les termes de la licence GFDL)