Je suis Charlie

Autres trucs

Accueil

Seulement les RFC

Seulement les fiches de lecture

Ève

The Internet as hyperbole; A critical examination of adoption rates

Première rédaction de cet article le 6 janvier 2010


Personne ne vérifie jamais les affirmations factuelles qu'on trouve dans les médias, on les répète et elles finissent pas être admises. Lorsqu'on vérifie, on voit souvent que c'était n'importe quoi. Ainsi, Gisle Hannemyr, dans un article de 2003, « The Internet as hyperbole; A critical examination of adoption rates » (d'abord publié dans The Information Society, 19:2, p. 111-121, April-June 2003), revient sur l'affirmation fréquente « It took 38 years for radio to attract 50 million listeners. 13 years for television to attract 50 million viewers. In just 4 years the Internet has attracted 50 million surfers! ».

C'est un excellent article. L'auteur prend une affirmation répetée en boucle dans beaucoup de médias et de rapports et cherche sa véracité (nulle), son origine et la façon dont elle s'est propagée.

Comme toujours avec les medias traditionnels, l'information n'était pas sourcée et a été reprise de manière a-critique par plein de gens.

Une des difficultes à établir sa véracité est que, comme toujours, tout depend de ce qu'on mesure. Ainsi, quand fixer les débuts de l'Internet ? L'invention de la commutation de paquets par Paul Baran en 1964 ? Les débuts de l'Arpanet en 1969 ? Le lancement de TCP/IP en 1983 ? La création des premiers FAI grand public aux États-Unis en 1989 (date choisie par Hannemyr) ?

La plupart des ignorants qui répètent comme des moutons l'affirmation initiale n'expliquent pas la méthodologie utilisée et leur affirmation n'est donc « même pas fausse ». Avec les hypothèses choisies et expliquées par Hannemyr, seul le téléphone a un démarrage très lent, les autres technologies (l'Internet parmi elles) démarrant bien plus vite.

Et pourquoi ces hyperboles ? L'auteur cite plusieurs hypothèses mais en oublie une : les articles « hyperboliques » ne mesurent pas la croissance réelle de l'Internet mais celle de ses mentions dans les médias. La croissance de celles-ci a en effet été beaucoup plus spectaculaire que celle des utilisateurs réels. En 1989, l'Internet avait déjà des centaines de milliers d'utilisateurs quotidiens ! Mais, comme aucun article de journal n'en avait parlé, il n'existait pas pour les professionnels de la communication.

Version PDF de cette page (mais vous pouvez aussi imprimer depuis votre navigateur, il y a une feuille de style prévue pour cela)

Source XML de cette page (cette page est distribuée sous les termes de la licence GFDL)