Je suis Charlie

Autres trucs

Accueil

Seulement les RFC

Seulement les fiches de lecture

Ève

Les Japonais aussi pètent parfois les plombs

Première rédaction de cet article le 13 octobre 2008


Personne en Europe ne comprend vraiment le Japon, c'est une banalité. Mais tout espoir n'est pas perdu, pense Keiko Ichiguchi, auteure de mangas, résidente à Bologne depuis des années et qui a décidé de faire un modeste effort pour expliquer le Japon aux européens. Ce petit livre, la suite de « Pourquoi les Japonais ont les yeux bridés », illustré par l'auteure, fait partie de ce projet.

Notre Japonaise Bolonaise s'est donc lancé dans des explications : est-ce que les japonais gardent toujours leur calme ? (Non, mais les manifestations de la colère ne sont pas les mêmes qu'en Europe.) Pourquoi les héros du Shinsengumi sont-ils si populaires ? Existe t-il des gros mots en japonais ? (Oui, mais pas beaucoup.) Les adolescentes japonaises sont-elles bizarres ? (Oui, d'après l'auteure, une quadragénaire.)

Le tout oscille entre article de Marie-Claire, cours d'histoire (la révolution Meiji est traitée en trois chapitres), plaidoyer antiraciste (dans le chapitre « Je suis une extra-communautaire ») compensé par des bouffées de nationalisme (« Je suis une Japonaise dangereuse  »).

C'est léger, cela fait réfléchir et c'est édité chez Kana (Dargaux/Lombard).

Version PDF de cette page (mais vous pouvez aussi imprimer depuis votre navigateur, il y a une feuille de style prévue pour cela)

Source XML de cette page (cette page est distribuée sous les termes de la licence GFDL)