Je suis Charlie

Autres trucs

Accueil

Seulement les RFC

Seulement les fiches de lecture

Ève

Fiche de lecture : Pragmatic Version Control using Subversion

Auteur(s) du livre : Mike Mason
Éditeur : The pragmatic bookshelf

Première rédaction de cet article le 26 mai 2005


[Avertissement : c'est le premier livre de la série "Pragmatic" que je lis. Cette série tente apparemment de faire l'intermédiaire entre O'Reilly et "XXX pour les nuls".]

Un bon livre pour deux sortes de public, ceux qui ne connaissent pas les systèmes de contrôle de versions (ou qui connaissent uniquement des systèmes très archaïques comme RCS ou ClearCase) et ceux qui font du CVS depuis dix ans et passent à Subversion.

Mise en page très agréable, bons dessins, la présentation vaut les O'Reilly.

Les explications sont correctes et détaillés. Une fois qu'on a accepté que tous les exemples soient avec des sources Java, tout se passe bien :-)

Le titre de pragmatic est assez mérité, il y a peu de discussions (par exemple les systèmes de contrôle de versions décentralisés sont à peine mentionnés), pour pouvoir passer aux tâches concrètes tout de suite.

Alors que j'utilisai déjà beaucoup Subversion, j'ai encore appris des commandes dans ce livre ("svn praise" qui affiche un fichier avec le nom du committeur de la ligne en face de chaque ligne) et des options ("svn status -u" qui vérifie le statut avec le serveur, pas uniquement en local).

Regret principal : dans une série qui se veut concrète, l'auteur n'a pas pensé à séparer clairement l'utilisation de Subversion de son administration (notamment dans les chapitres 7 et 8 sur l'organisation du dépôt). Or, il y a beaucoup plus d'utilisateurs que d'administrateurs et un livre où les chapitres Administration seraient regroupés en un endroit clairement marqué serait sans doute préférable pour les utilisateurs ordinaires.

Version PDF de cette page (mais vous pouvez aussi imprimer depuis votre navigateur, il y a une feuille de style prévue pour cela)

Source XML de cette page (cette page est distribuée sous les termes de la licence GFDL)