Je suis Charlie

Autres trucs

Accueil

Seulement les RFC

Seulement les fiches de lecture

Ève

Produire des données uniquement en tapant sur le clavier

Première rédaction de cet article le 28 août 2008


Question idiote du jour : quelle quantité de données peut produire un être humain tapant sur un clavier ?

Un être humain normal tape environ 1 à 2 caractères par seconde (à noter que les professionnels mesurent plutôt en mots/minute ; vous pouvez tester votre propre vitesse avec l'excellent http://www.lecturel.com/clavier/mots-par-minute.php ; mais il s'agit alors de la vitesse de frappe brute alors qu'on considère ici qu'on écrit des textes originaux, pour lesquels il faut réfléchir). Si on prend deux caractères par seconde et s'il tape de 20 ans à la mort, 40 heures par semaine (sans RTT, ni vacances, le rêve du MEDEF), cet humain (ou plutôt ce surhomme pour avoir une telle productivité) produira dans sa vie (en moyenne 81 ans en France) presque un milliard de caractères. Supposant que ces textes soient encodés en Latin-1, où chaque caractère occupe un octet, cela fera un giga-octet seulement. Soit même pas la taille d'une clé USB moderne. Une vie entière de frappe sur un petit machin qui tient au creux de la main...

Si on multiplie par le nombre d'humains qui aient jamais vécu sur Terre (environ cent milliards selon Arthur Clarke dans un passage célèbre de 2001), on n'arrive encore qu'à cent exa-octets, ce qui dépasse la taille d'un seul très gros disque dur d'aujourd'hui, mais reste probablement un faible nombre par rapport à la capacité totale de tous les disques durs de la planète (tiens, qui la connait ?).

Même si ces données étaient stockés en UTF-32, un encodage d'Unicode parfois critiqué (bien à tort) pour la place qu'il utilise (quatre octets pour tout caractère), on n'aurait que quatre cents exa-octets.

Conclusion : s'il n'y avait pas de machines comme les caméscopes numériques ou le LHC pour produire rapidement d'énormes quantités de données, les fabricants de disques durs seraient au chômage...

Version PDF de cette page (mais vous pouvez aussi imprimer depuis votre navigateur, il y a une feuille de style prévue pour cela)

Source XML de cette page (cette page est distribuée sous les termes de la licence GFDL)