Je suis Charlie

Autres trucs

Accueil

Seulement les RFC

Seulement les fiches de lecture

Ève

Les toilettes du pape

Première rédaction de cet article le 13 avril 2008


Dans ce film de César Charlone et Enrique Fernández, (El baño del papa dans la version originale), on fait beaucoup de vélo mais pas pour s'amuser comme le cadre parisien stressé qui se détend en faisant du Vélib'. Ici, on est dans la campagne uruguayenne et les cyclistes sont des contrebandiers, qui profitent des différences de prix entre l'Uruguay et le Brésil proche pour gagner quelques petits sous.

Pas de la contrebande de haute volée, avec des marchandises précieuses, encore moins d'armes ou de drogue, les héros du film transportent de l'huile, du sucre, parfois une bouteille de whisky. Il faut pédaler sur une piste difficile, parfois en pleine nature pour éviter les contrôles, il faut risquer la rencontre avec la douane qui confisque parfois les marchandises, selon son arbitraire.

Mais tout va changer, espèrent les habitants de Melo : le pape Jean-Paul II va venir faire un discours dans leur village et les voisins brésiliens ne vont pas manquer d'affluer par milliers. Tout le village se met donc au travail pour valoriser cette visite papale. La plupart créent des stands de nourriture ou de boisson, mais un des contrebandiers a une meilleure idée. Il va installer des toilettes et faire payer très cher leur usage.

Tous investissent leurs maigres économies, empruntent à la banque, vendent leur outil de travail (leur vélo) pour investir dans ce grand projet. Les quantités de nourriture achetées sont énormes, alors qu'on ne connait que la future affluence que ce que promet la télévision locale. Non seulement ils prennent des risques à se faire pâmer les propagandistes du MEDEF, qui n'ont jamais vus de tels risquophiles, mais ils travaillent comme des fous pendant des jours, dans l'espoir de gagner un peu plus.

Je ne vous dis pas la fin, mais ceux qui ont déjà vus des films latino-américains se doutent que cela se terminera moins bien que dans les films états-uniens, où l'esprit d'entreprise est toujours récompensé.

Version PDF de cette page (mais vous pouvez aussi imprimer depuis votre navigateur, il y a une feuille de style prévue pour cela)

Source XML de cette page (cette page est distribuée sous les termes de la licence GFDL)