Je suis Charlie

Autres trucs

Accueil

Seulement les RFC

Seulement les fiches de lecture

Ève

Vélos en libre service à Hiroshima

Première rédaction de cet article le 8 novembre 2009


Il existe désormais de nombreuses villes dans le monde avec un système de vélos en libre-service, comme le Vélib parisien. Hiroshima est en train de béta-tester le sien, baptisé E-cycle velo-hiroshima-et-moi-2.jpg

Le beta-test a commencé le 5 novembre. Comme j'étais à Hiroshima pour la 76ème réunion de l'IETF, c'était une occasion à saisir.

Le vélo est de petite taille, avec des roues à faible diamètre. velo-hiroshima.jpg. Ce n'est pas un routier, ni un engin de course mais il est très léger et très maniable. Parfait pour flâner dans les parcs. Il a trois vitesses. Les lumières se commandent au guidon. On se rend mieux compte de la petite taille du vélo quand on se voit en photo : velo-hiroshima-et-moi-1.jpg (derrière, un des innombrables monuments aux victimes de la bombe, le Cénotaphe).

Outre les vélos en prêt du service E-cycle, il y a beaucoup de vélos à Hiroshima velos-hiroshima.jpg. La ville est très plate et il y a beaucoup de parcs donc cela fait plusieurs bonnes raisons d'utiliser ce moyen de transport. La majorité des vélos ont un format plus classique, mais une bonne minorité a le petit format du E-cycle petit-velo-hiroshima.jpg.

Pendant la phase de béta-test, les stations E-cycle sont animées par des employés humains. Je n'en ai pas trouvé qui parle anglais mais une documentation écrite dans cette langue est disponible. On y trouve le rappel des grands principes du code de la route, les instructions pour le parking, etc. Le parking « sauvage » des vélos est interdit : velo-interdit-hiroshima.jpg. Mais on trouve souvent des emplacements de parking : parking-de-velos-hiroshima.jpg.

Une fois sur la route, et lorsqu'il fait beau, ce qui est le cas en novembre, c'est très agréable. Située non loin de la mer, la ville est plate, donc les cyclistes ne se fatiguent pas trop. Il y a plein de jolis parcs, un beau château du 16ème siècle (ou plutôt sa reconstruction, après le passage de la bombe) et une magnifique promenade le long de la rivière Kyobashi. En regardant bien, dans une petite rue tranquille, on croise la plaque discrète qui indique l'hypocentre : hypocentre-hiroshima.jpg.

Il n'y a pas de piste cyclable mais le trafic est faible le dimanche et, dans certains cas, on a le droit de monter sur les trottoirs velos-autorises-hiroshima.jpg. On voit aussi des cyclistes sur les trottoirs à d'autres endroits, apparemment non autorisés, mais je ne prétends pas avoir compris toutes les subtilités du code de la route japonais.

Il y a au moins un point qui nécessite de faire très attention : le Japon est le seul pays, en dehors de la Grande-Bretagne et de certaines de ses anciennes colonies à rouler à gauche. Attention !

Cela donne faim de pédaler, il est temps d'aller manger un okonomiyaki. Après, je chercherai si E-cycle a une API comme le Vélib.

Version PDF de cette page (mais vous pouvez aussi imprimer depuis votre navigateur, il y a une feuille de style prévue pour cela)

Source XML de cette page (cette page est distribuée sous les termes de la licence GFDL)