Je suis Charlie

Autres trucs

Accueil

Seulement les RFC

Seulement les fiches de lecture

Ève

RFC 2606: Reserved Top Level DNS Names

Date de publication du RFC : Juin 1999
Auteur(s) du RFC : D. Eastlake, A. Panitz
Première rédaction de cet article le 30 octobre 2005


Ce RFC est très court mais a suscité (et suscite toujours, via d'actuelles tentatives de le modifier) beaucoup de débats. Il est en effet situé à l'intersection des domaines de l'IETF et de l'ICANN puisqu'il normalise certains noms de TLD et certains noms de domaines dans les TLD comme .com.

On a souvent besoin de noms de domaine sans avoir envie de les réserver : le cas le plus fréquent concerne la documentation. Si j'écris un texte expliquant comment configurer le logiciel, mettons, NSD, j'ai besoin de mettre des noms de domaines et il est préférable d'utiliser des noms qui ne sont pas déjà en service. En effet, un certain nombre de lecteurs utiliseront littéralement le nom qui apparait dans la documentation, au lieu de comprendre que ce n'est qu'un exemple. On voit ainsi souvent des francophones utiliser, bien à tort, le domaine toto.fr alors qu'il est bel et bien alloué et que son titulaire n'est peut-être pas ravi de cet usage !

Un autre usage courant concerne les tests de logiciel : si on veut créer un domaine "bidon" sur ses serveurs, il est préférable de ne pas masquer ainsi un domaine réel.

Ce RFC réserve donc quatre TLD, .example pour la documentation, .test pour les tests, ainsi que .invalid et .localhost. Malgré une demande fréquente, il n'existe pas dans ce RFC de TLD pour un usage local (.local était souvent proposé mais n'a acquis un statut officiel qu'avec les RFC 6761 et RFC 6762, bien plus tard). L'IETF est plutôt hostile à tout ce qui est "local", notamment en raison des problèmes que cela pose lorsque deux organisations fusionnent ou bien se connectent (c'est pour la même raison que les adresses IPv6 site-local ont été remplacées, dans le RFC 4193). La méthode recommandée est donc plutôt d'utiliser un sous-domaine pour les données privées par exemple local.example.net.

Le RFC réserve également trois domaines de second niveau, example.com, example.net et example.org. Tous ces domaines ont été bloqués par l'IANA et, pour les domaines de second niveau, un serveur Web a été installé, qui renvoie à ce RFC.


Téléchargez le RFC 2606

Version PDF de cette page (mais vous pouvez aussi imprimer depuis votre navigateur, il y a une feuille de style prévue pour cela)

Source XML de cette page (cette page est distribuée sous les termes de la licence GFDL)