Je suis Charlie

Autres trucs

Accueil

Seulement les RFC

Seulement les fiches de lecture

Ève

RFC 5737: IPv4 Address Blocks Reserved for Documentation

Date de publication du RFC : Janvier 2010
Auteur(s) du RFC : J. Arkko (Ericsson), M. Cotton (ICANN), L. Vegoda (ICANN)
Pour information
Première rédaction de cet article le 15 janvier 2010


Pendant longtemps, les documentations ou cours sur TCP/IP utilisaient dans les exemples des adresses IP prises un peu au hasard, par exemple sur le réseau de l'auteur. Cela entrainait des problèmes si un lecteur prenait ces exemples trop littéralement et réutilisait ces adresses, rentrant ainsi en conflit avec les adresses existantes. C'est ce qui arrive par exemple au réseau 1. Le RFC 1166 avait donc commencé la bonne tradition de réserver des adresses pour la documentation, tradition que continue notre RFC 5737 (voir aussi le RFC 6890).

Comme le rappelle la section 1, la limite du préfixe 192.0.2.0/24 qui avait été réservé par le RFC 1166 était qu'il était tout seul : un cours sur OSPF ou BGP était assez difficile à faire avec des adresses commençant toutes par 192.0.2. Deux autres préfixes ont donc été ajoutés, 198.51.100.0/24 et 203.0.113.0/24 (section 3). IPv6, lui, a le 2001:db8::/32 du RFC 3849, les numéros de systèmes autonomes ont les plages 64496 à 64511 et 65536 à 65551, du RFC 5398, et les noms de domaine ont les example.org et autres example.net du RFC 2606.

Puisque ces trois préfixes IPv4 sont réservés à la documentation, ils ne devraient jamais apparaitre sur des vrais réseaux, par exemple via BGP (section 4). On peut donc les ajouter aux listes de bogons.

À noter enfin que, contrairement à ce qu'on lit parfois, le préfixe 128.66.0.0/16 n'est pas réservé (section 5) pour la documentation et peut être utilisé pour de vraies allocations.


Téléchargez le RFC 5737

Version PDF de cette page (mais vous pouvez aussi imprimer depuis votre navigateur, il y a une feuille de style prévue pour cela)

Source XML de cette page (cette page est distribuée sous les termes de la licence GFDL)