Je suis Charlie

Autres trucs

Accueil

Seulement les RFC

Seulement les fiches de lecture

Ève

RFC editor à l'ISI, un bilan

Première rédaction de cet article le 24 mars 2009


Ce texte était à l'origine la réponse de l'ISI à la candidature pour le renouvellement du poste de RFC editor en 1996, où l'ISI avait été reconduite facilement. Il vient d'être republié et mis à jour, pour servir cette fois de bilan puisque l'ISI a annoncé qu'elle ne serait pas candidate à sa succession. Cela mettra fin à une époque : la fonction de RFC editor a toujours été à l'ISI...

Que fait le RFC editor (RFC 4844) ? C'est tout simplement l'organisation qui est responsable de publier et de conserver les RFC, les textes sacrés de l'Internet, normes (RFC 2026), analyses, et même plaisanteries (cf. RFC 527, RFC 1149 ou RFC 5241). Cette tâche a toujours été effectuée à l'ISI, au début par Jon Postel et désormais par Bob Braden (et quelques autres).

L'ISOC a annoncé un nouvel appel d'offres pour la fonction de RFC editor en 2009 et l'ISI ne sera pas candidate (c'est finalement AMS qui a été choisi). Au précédent appel d'offres, l'ISI avait écrit un texte qui présentait la fonction de RFC editor et comment elle était assurée. Ce texte servait de base à leur réponse. Mis à jour et allégé de la plupart des considérations budgétaires, ce document est désormais public, The RFC Editor at ISI. C'est un excellent document (bien que, évidemment, assez pro domo) sur une fonction peu connue de l'Internet.

Vu de l'extérieur, la fonction semble simple (attribuer un numéro aux textes qui entrent et les mettre sur un serveur FTP) mais le plaidoyer du RFC editor explique les subtilités et les complications. Le RFC editor doit être conservateur, très conservateur puisque les normes peuvent rester en service des dizaines d'années, parfois trop conservateur. Il doit corriger les fautes d'anglais, les fautes techniques (alors que les RFC sont de plus en plus complexes et que l'époque où le seul Jon Postel pouvait les avoir tous lu et compris est bien lointaine) et gérer la liste des erreurs (un domaine où, pendant longtemps, le travail du RFC editor avait été en dessous de tout).

Version PDF de cette page (mais vous pouvez aussi imprimer depuis votre navigateur, il y a une feuille de style prévue pour cela)

Source XML de cette page (cette page est distribuée sous les termes de la licence GFDL)